Articles

La première glisse, en planche à voile, est généralement un point de non-retour ... Si vous avez eu la patience de surmonter les premières difficultés, et d'apprendre les manœuvres de base, le frisson de la glisse vous rend définitivement accro à ce sport. Voyons donc pour comprendre comment atteindre, et maintenir cet état de grâce.

 

Théorie de la planche à voile - La glisse

(Podcast disponible pour les supporters, dans la partie centrale de l'article)

 

Après avoir publié les articles sur le virement, l'empannage, le waterstart et le waveriding (pour le moment uniquement en italien et en anglais, mais, dès que possible, également en français), nous dédions cet article à une technique fondamentale de la planche à voile.

J'entends souvent des débutants, ou un peu plus que ça, dire qu'ils ont glissé pendant 10 secondes ...... Mais en sommes-nous sûrs? N'est-ce pas qu'ils ont juste éprouvé le frisson d'une accélération momentanée?

Essayons donc de clarifier d'abord ce qu'est la glisse, en essayant de ne pas être trop compliqué. Si vous souhaitez contourner l'explication théorique, sautez simplement la partie en italique ci-dessous.

Le glissement se produit lorsque la planche à voile ne flotte pas sur l'eau uniquement en raison de la poussée d'Archimède, mais lorsque, frappant l'eau au fur et à mesure qu'elle avance, la planche reçoit également une poussée ascendante de l'eau (ainsi qu'une résistance à l'avancement appelé frottement), qui s'ajoute à la poussée d'Archimède (cette dernière devient en fait presque négligeable, surtout à grande vitesse). L'origine de cette poussée se trouve dans l'énergie du vent qui est transmise de la voile à la planche (puisqu'elles sont unies), qui (ne pouvant trop dériver, du fait de la résistance opposée par l'aileron et par la forme de la planche elle-même) avance, prenant progressivement de la vitesse. Au fur et à mesure que vous avancez, le plateau touche l'eau, qui se déplace partiellement. Une partie de l'énergie d'impact reste «piégée» (en raison des forces avec lesquelles les corps interagissent) entre la planche et l'eau (vous pouvez imaginer qu'il y a un ressort entre eux), puis revient à la planche, en la soulevant. C'est le résultat de ce qu'on appelle en physique la 3ème loi de Newton (également connue sous le nom de principe d'action et de réaction), selon laquelle si un corps applique une force à un autre corps, ce dernier réagit avec une force égale et au contraire appliqué au premier.

Votre publicite ici

 

DSC 9123

 

Si la vitesse de la planche est suffisamment élevée, la force de réaction qui est générée est telle qu'elle soulève clairement la planche hors de l'eau, faisant naviguer la planche presque uniquement sur la poupe. De cette façon, cependant, en réduisant la surface de la planche en contact avec l'eau, la force de frottement est également fortement réduite, ce qui tendrait à ralentir la planche; par conséquent, la planche acquiert encore plus de vitesse, émergeant encore plus de l'eau. L'exemple extrême de l'application de ces principes sont les planches foil, que l'on voit de plus en plus souvent.

Le résultat est donc que vous naviguez à pleine vitesse, la planche rebondissant sur l'eau, résultant à peu près à moitié immergée, ou, quand vraiment rapide, seulement avec la poupe

 

DSCN3788

 

Après avoir fait cette introduction théorique, expliquons maintenant comment la glisse est obtenue et maintenue.

Vous naviguez dans le vent de travers ou au près, sans planer, les pieds hors des straps. Je dois immédiatement faire une considération importante. Il m'arrive de voir trop de rideurs, qui, quand ils ne glissent pas, naviguent en gardant le corps en arrière, et surtout le pied arrière au milieu de la planche, fermement plantée sur la poupe. Souvent ces rideurs ont des voiles trop grandes par rapport à l'intensité du vent (depuis le début, ils ont pris cette mauvaise habitude), car ils sont convaincus qu'il faut de grandes voiles pour planer, et pas, tout d'abord, une bonne position du corps sur la planche. Je suis donc perpétuellement en position arrière avec le corps, car ils sont toujours sur la défensive: la grande voile tire beaucoup, et ils ont peur d'entrer dans la catapulte ...

Cette habitude est également délétère lors des bordures avec des planches de freeride, mais il devient vraiment désastreux lorsque vous passez aux autres shapes (formes), qui glissent moins facilement (planches wave et freestylewave). Par conséquent, je crois qu'il est important de vous recommander de maintenir une position avant des pieds, avec le pied avant légèrement en arrière du pied de mât (avec la pointe orientée vers le pied de mât), et surtout avec le pied arrière centre de la planche, juste derrière les straps avant. La poupe sort de l'eau, elle ne s'enfonce pas dans l'eau, crée moins de friction, et la planche acquiert plus facilement la glisse. Afin de ne pas finir dans la catapulte, il faut être attentif aux rafales (toujours en regardant au vent), et rapide dans l'exécution des mouvements expliqués ci-dessous.

Pour déclencher le glisse, vous devez procéder comme expliqué ci-dessous .....

La lecture de la partie centrale de cet article est réservée aux Supporters de Waterwind.it. Pour devenir un Supporter, cliquez ici.

 

En fin de compte, sauf dans des endroits particuliers où le vent est très constant, vous vous retrouverez à naviguer en dessinant une route en forme de S, à lofer dans les rafales et à abattre dans les trous de vent. Les corrections de route n'ont pas besoin d'être aussi fortes que si vous vouliez virer de bord ou empanner, mais elles doivent être rapide.

Avant de clore cette explication sur la glisse, une dernière astuce pour ajuster les straps. C'est un détail fondamental qui peut changer la qualité de vos sorties. Alors, ne soyez pas approximatif sur ce point. Personnellement, je pense que les straps sont ajustées et serrées au bon point, lorsque le pied peut entrer juste au-delà des orteils. Ils ne doivent pas être trop larges pour que vous puissiez y mettre le pied, jusqu'à ce que la strap atteigne la cheville. Dans ce dernier cas, il vous sera très difficile d'appuyer correctement sur la planche avec le talon (car vous vous serez retrouvé en position trop centrale sur la planche); vous aurez également des difficultés à manœuvrer, car, lorsque le pied est extrait (surtout pour celui de l'avant), avant de virer ou d'empanner, il va souvent se coincer dans la strap. Alors, que vous portiez des chaussures ou non, passez toujours deux minutes à bien régler les straps, avant de commencer la séance (ou, du moins, faites-le dans l'eau, si vous vous rendez compte que vous êtes vraiment mal ajusté, de ce point de vue).

Bon vent. Fabio.

 

Lisez également l'article avec des conseils pour choisir l'équipement pour les débutants.

Lire aussi l'article sur la préparation du matériel.

 

 

Visitez le forum Waterwind, et rejoignez notre communauté..

Devenez supporter et accédez à tous les contenus réservés!

Êtes-vous un windsurfer passionné? Voulez-vous collaborer avec nous? Lisez ici, puis!

Si vous souhaitez parrainer Waterwind, et faire de la publicité avec nous, ou placer votre bannière dans cet article, contactez-nous.

Achetez nos gadgets!

(La traduction française de cet article a été faite principalement avec google translate. Si vous voulez aider à l'améliorer, écrivez-nous). 

Liste des articles publiés - site en français (par année)

Ce site utilise des cookies, y compris de la part de tiers. En fermant cette bannière, en faisant défiler cette page ou en cliquant sur l'un de ses éléments, vous autorisez l'utilisation de cookies. Si vous voulez en savoir plus, consultez la Politique sur les cookies.