Sélectionnez votre langue


PRÉPARATION DE LA VOILE

Tout d'abord, résumons les phases qui seront ensuite examinées en détail:

1) Je sors et déroule la voile;
2) Je joins les deux morceaux du mât (avec un vent fort, il vaudrait peut-être mieux faire cela en premier, pour avoir le mât prêt à être mis dans la voile, et ne pas laisser la voile s'envoler)
3) J'insère le mât depuis le bas de la voile jusqu'à ce que la pointe soit bloquée dans le capuchon;
4) insérez l'extension dans la base du mat;
5) Je passe l'écoute du hale-bas dans l'anneau, ou la poulie, à la base de la voile, je construis le palan du hale-bas et je tire complètement;
6) J'insère le wishbone depuis la base, la place au milieu de l'ouverture du mât (mais la position exacte dépend de la hauteur du rideur et des goûts personnels) et ferme le levier de la poignée du wishbone;
7) Je connecte l'écoute de la flèche du wishbone à l'anneau d'écoute correspondant de la voile et je tire la même;
8) Je suis prêt, je connecte le gréement à la planche pour entrer dans l'eau.

 

Alors, allons-y doucement.

Nous sortons d'abord de l'étui et déroulons la voile, éventuellement sur une surface lisse et non rugueuse ou mieux sur une pelouse; ah ça peut paraître anodin, mais si on ne met pas l'étui dans la voiture (ou ailleurs), au moins attache-le à un poteau avec un nœud, on ne sait pas combien de caisses ont disparu dans le vent ... Les voiles, et les autres composants du gréement aussi- wishbone et extension - sont généralement conçus pour être assemblés plus confortablement sur tribord, c'est-à-dire avec le côté au vent, en naviguant sur tribord, face vers le haut (et ne reposant pas directement sur le sol sur lequel vous gréez). De cette manière, par exemple, il vous sera plus facile d'accéder au coinceur de l'extension, ou de fermer la poignée du wishbone.

Ensuite, nous prenons les deux morceaux de l'arbre, les rejoignons et les insérons petit à petit par le bas dans la poche du mat de la voile. Attention lors de l'assemblage des deux pièces du mat ou - phase suivante - du mat à l'extension dans le sable; vous risquez, une fois que tout est mouillé, de le retrouver coincé! Aussi pour cette raison, nous vous conseillons d'armer, si possible, non pas sur du sable, mais sur une surface propre. Si vous devez vraiment monter sur le sable, assurez-vous que le sable ne pénètre en aucune façon dans les joints des différents composants. De plus, lorsque vous sortez à la mer, il est quasiment obligatoire, pour éviter les surprises, de recouvrir la jonction des deux pièces du mat avec du grey tape, ce qui empêche le sable de glisser à l'intérieur de la jonction, vous obligeant à des opérations fastidieuses en fin de sortie pour séparer les deux pièces.

 

Windsurf Loftsails Wavescape 2018 2

 

Votre publicite ici

Cependant, nous devons nous rappeler que nous devons d'abord préparer le mât et l'extension pour que la somme de la longueur du mât et de l'extension préréglée par nos soins corresponde à ce qui est imprimé sur la voile, et indiqué comme "luff". Si, par contre, nous utilisons une voile avec le vario-top - c'est-à-dire le capuchon en haut de la voile, avec ruban réglable en longueur - et un mât plus long que la taille écrite comme luff, nous devrons allonger le ruban, en cordura du vario-top, de la différence entre les deux. Attention, cependant, à ce que cette opération ne soit acceptable que dans certaines limites! En augmentant la longueur de le mat, le rayon de courbure de celui-ci sous tension (IMCS) et sa rigidité varient. Si vous utilisez un mât trop rigide, ou avec un IMCS ne convenant pas à cette voile, vous compromettrez les performances que la voile vous offrira alors dans l'eau.

 

Windsurf Loftsails Wavescape 2018 3

 

Le mat aura à peine un peu de mal à entrer dans la poche de la voile, car celle-ci est courbée, alors que l'arbre est initialement droit; ne vous inquiétez pas, ce n'est pas un défaut de la voile, c'est normal ... Généralement, il faut faciliter le glissement du mât dans la poche, en tirant ce dernier vers la base du mât, d'abord avec la main droite puis avec la gauche (comme mentionné, les voiles sont conçues pour être gréées sur tribord). Une fois le mât entièrement inséré, vérifiez que la pointe du mât est bloquée dans le capuchon en haut de la voile, qui peut être externe s'il a le vario-top, c'est-à-dire c'est-à-dire le capuchon réglable, ou une sorte de capuchon interne (pointe), placée en haut de la poche de la voile (dans ce cas, veillez à ce qu'aucun sable ne soit entré entre la pointe et le top du mat).



Vérifiez ensuite que toutes les lattes sont positionnées d'un côté de le mat; habituellement, les maisons recommandent que le logo de la voile soit lisible (voir ci-dessus le meilleur côté pour gréer les voiles), mais les lattes sont toutes sous le mât. Maintenant, il semblera que les lattes sollicitent un peu la poche, mais nous devons encore tendre la voile, avec le wishbone, alors ne vous inquiétez pas.

Après cela, nous prenons l'extension (à présent, presque tous ont la base de mât déjà intégrée) et l'insérons dans l'extrémité inférieure du mât, comme un bouchon, avec les poulies sur le côté de la voile, et nous commençons à passer l'écoute de mât, ou écoute de hale-bas, attachée à l'extension, dans l'anneau, ou dans les poulies à la base de la voile; 3 tours sont généralement normaux.

 

Prolunga windsurf 2

Piede albero windsurf

 


Carrucola prolunga windsurf

Avant de tirer l'écoute de hale-bas, il est important de s'assurer que l'accouplement entre les deux parties du mât est parfait, sinon nous pourrions provoquer la casse du mât, surtout s'il est à fort pourcentage de carbone (en cas d'utilisation du bande grise - grey tape, à la jonction, cette étape peut être évitée, car la bande évite que, lors des opérations décrites jusqu'à présent, le top et le bottom du mat se soient légèrement séparés).

Maintenant, nous devrons tirer avec une certaine force l'écoute du hale-bas, en nous positionnant assis au sol, en poussant d'un pied contre la base du mât, et en bloquant l'ecoute dans le taquet. On essaie de plier les jambes et de pousser, en étendant la jambe pointant contre la base de l'arbre, en évitant de trop travailler avec les muscles du dos, avec le risque de se déchirer.

En effet, il est conseillé d'utiliser un outil pour tirer l'écoute du hale-bas, également fabriqué à partir d'un vieux manche de balai (ou de tout outil métallique tubulaire), auquel nous aurons fait deux trous à proximité (dans le cas du manche du balai) au centre pour faire passer la corde; ou, si vous êtes familier avec les nœuds nautiques, vous pouvez simplement faire deux demi-cou sur l'outil tubulaire et tirer. Si nous ne disposons pas de ces outils, nous pourrons profiter du crochet de l'harnais qui peut travailler discrètement à cet effet.

On remarquera que le mât se plie et que la voile perd partiellement ses plis et prend en effet une forme légèrement bulbeuse d'un côté; arrêtons-nous une seconde, et avant de baiser (c'est-à-dire de tirer) vers le bas, vérifions que les lattes sont toutes d'un côté, et s'il en restait une de l'autre, poussons-la doucement. La quantité de baise à la descente dépend des instructions du fabricant, et plus généralement de l'intensité du vent pendant la séance. Les voiles ont une plage d'intensité de vent, dans laquelle elles peuvent être utilisées au mieux, qui dépend du poids du cavalier. Avec peu de descente, la voile déjouera un peu dans la sangsue (profil extérieur de la voile à la poupe, dans la partie supérieure), et sera plus puissante. Si vous frappez beaucoup, la voile de sangsue sera beaucoup déjouée, et elle sera moins puissante. Entre les deux extrêmes, il y a la régulation intermédiaire.

Ensuite, nous prenons la wishbone, que nous aurons étirée un peu plus, disons jusqu'à un maximum de 3-4 cm de plus que la longueur inscrite sur la voile et / ou son étui (voir indication "boom"), nous la passons de la base de la voile, et avec la poignée, c'est-à-dire la pièce équipée du mécanisme de fixation avec levier, côté du mat - un mécanisme que nous aurons complètement ouvert auparavant, laissant la corde relatif au maximum (quand vous êtes des experts, vous aurez appris à avoir déjà ajusté la bonne taille du corde de la poignée). Ah, si deux cordes en "U" sont attachées à le wishbone, une de chaque côté, c'est-à-dire les lignes du harnais, elles doivent être tournées vers le bas et vers l'extérieur, c'est-à-dire vers la base du mât, tout comme la corde de récupération doit également apparaître vers le bas.

Nous positionnons la poignée à l'ouverture appropriée de la poche de mât sur la voile, approximativement vers le milieu, si nous sommes des gens d'environ 1,75 m de haut, au-dessus si nous sommes plus grands (mais cela varie d'une voile à l'autre) , et laissez le mat entrer dans la poignée; puis, prenez la boucle de corde en forme de "u" et accrochez-la à la butée de la poignée; on ferme le levier externe, pour tout bloquer (rouvrir et tirer un peu la corde si le bloc est un peu lâche).

Nous bloquons ensuite les clips de l'extrémité de le wishbone pour que sa longueur soit celle prescrite par les indications de voile (avec le temps et l'expérience, nous gérerons cet ajustement de manière quasi autonome en fonction de la quantité de ventre / puissance que nous voulons donner à la voile, par rapport à dans les conditions de la sortie que nous allons faire). Ensuite, nous prenons la corde qui est attachée au terminal de le wishbone, nous la passons deux fois dans l'anneau d'écoute de la voile et dans les trous de le terminal du wishbone, puis, nous tirons cette corde, appelée bosse d'écoute, pour amener le extrémité de la voile en contact avec le terminal du wishbone. Nous enroulons la corde qui avance autour du bosse d'écoute et bloquons l'extrémité avec un noeud d'arrêt.

Si dans tous les cas la voile touche le pied du mât, cela signifie que nous n'avons pas correctement ajusté l'ensemble extension + mât, selon les indications inscrites sur la voile comme "luff" (ou plutôt, laissez toujours quelques cm de plus, pour avoir une marge pour tirer plus loin et dé-pouvoir la voile, en cas de besoin), ou que notre mât est un peu plus mou que celui destiné à la voile. Nous vérifions rapidement les mesures. Si nécessaire, nous relâchons le hale-bas, allongons l'extension de quelques cm, puis retirons le tout, sans lâcher le bosse d'écoute.

Une fois que la base de la voile a été bien serrée, on roule rapidement la corde qui avance autour de la base de l'extension, sans toutefois interférer avec le mécanisme, ni le bouton d'engagement, de l'extension dans le pied de mat. La partie qui avance plus loin peut être stockée dans la poche en tissu perforé qui se trouve à l'intérieur de la partie d'extrémité de la poche de mât de la plupart des voiles.

 

 

Enfin, uniquement si les lattes n'étaient pas déjà correctement réglées, équipées d'une clé Allen, comme dans toutes les voiles modernes (généralement fournies et conservées dans le sac de la voile), ou en agissant sur le ruban à l'extrémité des lattes (uniquement pour le voiles plus anciennes), on les tend bien, c'est-à-dire dans le but de faire disparaître les plis / ondulations de la toile de voile autour de la poche de les lattes. N'en faites pas trop (c'est-à-dire ne dépassez pas cet objectif précis), afin de ne pas compromettre les performances de la voile.

Important! A ce stade, il faut absolument penser à faire passer l'anneau élastique de la corde de récupération de voile autour de la base de l'extension, afin de ne pas entrer dans l'eau avec l'extension déjà engagée dans le pied de mât, et d'avoir ensuite à détacher le gréement de la planche... La corde de récupération doit rester tendue le long de la poche de mât. Il ne doit pas pendre de la poche. Dans ce cas, en effet, à l'occasion du waterstart, il finirait ponctuellement par se faire prendre dans les straps, retardant / gênant l'exécution de la manœuvre. Pour ce faire, il suffit de faire des nœuds sur la corde de récupération (vers la poignée de le wishbone), ce qui sera également utile pour attrapez la corde pendant que vous récupérez la voile de l'eau.

Ok, le rig (voile + mat + wishbone) est maintenant prête! Il doit apparaître détendu et sans plis évidents, avec une forme plus ou moins arrondie de la voile dans la zone de le wishbone, et, d'autre part, une apparence plus ou moins lâche dans la chute, c'est-à-dire dans la partie supérieure.

 

Windsurf sail Gun Torro

 

Toute cette procédure, qui rédigée de cette manière, vous paraîtra un peu complexe, en réalité avec la pratique, elle viendra facilement et très rapidement; surtout si 20 nœuds soufflent sur le spot, et vous avez hâte de sortir! C'est l'un des aspects positifs de la planche à voile: en 15 minutes environ, le gréement est prêt.

Avant de sortir, si vous avez le temps, nous vous recommandons généralement un dernier contrôle général du gréement, et notamment de la position des lignes de harnais et de la hauteur de le wishbone (à condition qu'il n'y ait pas de vent si fort que cette opération soit dangereuse): placer un pied sur la base de la voile, tirer la voile jusqu'à ce qu'elle atteigne la verticale; attention à ne pas le faire sur des surfaces qui pourraient endommager la rallonge, ou laissez le sable ou la terre entrer dans le même (l'idéal est donc un tapis en caoutchouc, ou de l'herbe synthétique).

Vérifiez à ce stade que la poignée vous atteint plus ou moins à la hauteur du sternum (sachant que, sous la rallonge, vous allez rajouter le pied de mât, la bôme dans l'eau vous atteindra à hauteur d'épaule). De plus - vous en aurez besoin plus tard dans l'eau - vous devez également vérifier que les lignes de l'harnais sont correctement fixés, c'est-à-dire, plus ou moins au "centre de la voile", c'est-à-dire au point de la voile où la force de poussée du vent est concentrée: si le vent, sur la plage, est léger, vous pouvez gérer la voile, en tenant le wishbone d'une main, et rechercher la position de la main qui vous garantit la possibilité de tenir fermement (de manière stable) la voile avec cette main. Ce sera la position pour placer les deux extrémités de chaque ligne de l'harnais (proches ou espacées au plus d'un poing). Alternativement, vous pouvez trouver où placer les lignes, sur la bôme, avec la voile au sol horizontalement, en soulevant le wishbone  avec une seule main. Vous chercherez le centre de gravité, c'est-à-dire le point qui vous permet de tenir la voile d'une seule main de manière stable, sans qu'elle s'incline vers le sol côté mât ou côté point d'écoute. Le centre de gravité ne correspond pas au "centre de la voile", mais vous identifierez ainsi un ajustement approximatif de la position des lignes, que vous affinerez ensuite dans l'eau. Ce dernier, quel que soit ce que vous avez fait au sol, doit être effectué avec ces références: si, pour gérer la voile pendant la navigation, vous devez tirer plus avec le bras devant, cela signifie que la position des lignes de l'harnais est trop en arrière et vous devrez donc les positionner légèrement en avant (vers la proue); au contraire, si vous devez tirer plus avec le bras arrière en naviguant.

 

 

Windsurf harness line

 

La longueur des lignes, en moyenne, doit être approximativement telle qu'elle laisse le coude entrer dans le «u», en tenant le wishbone au centre, entre la fixation des deux lignes. Ou, vous pouvez vérifier la longueur des lignes, en vérifiant que, dans l'eau, lorsque vous êtes accroché, les lignes se mettent en tension juste avant les bras (qui ne doivent rester que légèrement pliés), sinon elles travailleraient à la place des lignes, et vous seriez fatigué. Cependant, cet ajustement, dans certaines limites, dépend aussi des goûts personnels et de la discipline pratiquée (par exemple, en waveriding, dans les vaugues, ils ont tendance à être maintenus assez longues pour pouvoir se libérer facilement en cas de besoin). Considérez également que les longues lignes comme indiqué ci-dessus sont indispensables pour pouvoir facilement commencer la glisse: si vous êtes accroché, et trop près de la voile, vous n'avez aucun moyen d'étendre la jambe avant et de pousser avec elle sur la planche, immédiatement à l'arrière du pied de mât, pour pouvoir accélérer la planche, en transmettant à la planche la puissance de la voile (lire, à ce propos, l'article sur la glisse).

 

Windsurf harness line vario

 

 

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Marketing
Ensemble de techniques ayant pour objet la stratégie commerciale et notamment l'étude de marché.
DoubleClick/Google Marketing
Accepter
Décliner
Facebook
Accepter
Décliner
Quantcast
Accepter
Décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Functional
Outils utilisés pour vous apporter des fonctionnalités lores de votre navigation, cela peut inclure des fonctions de réseaux sociaux.
AddThis
Accepter
Décliner